LA solution la plus efficace, pour vous éviter de payer l’équivalent de 6 mois de charges de copropriété de l’ancien propriétaire (partie 1/2) !

Comme expliqué dans cet article, ce qu’il faut chercher lorsque vous investissez dans les parkings et même dans l’immobilier en général, c’est une bonne rentabilité. C’est facile à dire, car souvent c’est plutôt difficile à trouver, il faut être très patient et persévérant. Surtout que si vous prenez les annonces brutes, vous ne trouverez presque jamais LA bonne affaire. Pour cela, il faudra pouvoir négocier avec le vendeur. J’écrirai un article à ce sujet là bientôt.

Lorsque l’on regarde tout ce qui se dit sur internet à propos de l’investissement immobilier, on voit souvent ressortir la notion de rentabilité, comme étant le Graal. C’est vrai que tout bon investisseur se doit d’obtenir la rentabilité qui lui fera gagner le plus d’argent, le plus vite possible.

Cependant, on nous donne toutes sortes de calculs, rentabilité brute, rentabilité nette de charges et rentabilité nette de charges et d’impôts, mais on n’insiste pas assez sur les impôts et sur les charges.

Pourquoi les investisseurs ne donnent pas vraiment d’informations sur les impôts ? Car les lois changent tout le temps et que l’impôt est calculé différemment en fonction de votre situation personnelle et professionnelle. Il est donc difficile d’écrire des articles intemporels sur le sujet ou bien même écrire des articles généraux que tout le monde pourra utiliser et appliquer sur sa situation.

En revanche, pour les charges de copropriété, c’est différent. Ça fonctionne souvent de la même manière. C’est pourquoi j’ai eu envie de partager avec vous certaines explications et surtout une astuce qui pourra vous éviter de payer plusieurs dizaines voire centaines d’euros.

A travers la première partie de cet article, je vais vous expliquer à quoi correspondent les charges de copropriété.

Dans la seconde partie, je vous présenterai comment se passe le paiement des charges de copropriété en cas de vente et enfin qui se charge de payer la régularisation des charges de copropriété de l’ancien propriétaire. Surtout, je vous présenterai LA solution pour vous éviter de payer les charges de l’ancien propriétaire.

Note : si payer des charges ou bien vous endetter vous fait peur et vous empêche de passer à l’action, j’ai les solutions qu’il vous faut. Pour les recevoir gratuitement, cliquez ICI !

Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous parler de détails juridiques à mourir d’ennui. Je vais sans conteste vous amener à l’essentiel et vous n’aurez besoin d’aucune autre information pour maîtriser ces aspects.

Charges de copropriété définition

Pour commencer sur cette partie, il faut vous imaginer un immeuble, avec des gens qui vivent à l’intérieur et tout ce dont ils ont besoin pour que tout se passe pour le mieux, voyez plutôt :

  • Un syndicat,
  • Des assemblées générales,
  • Un environnement propre,
  • Un environnement sécurisé,
  • Un environnement apportant les besoins principaux (ascenseur, eau, chauffage, internet…).

Ce faisant, il est possible de décomposer ces éléments en deux types de charges, généralement appelées charges spéciales et charges générales.

Comme leur nom l’indique, les charges spéciales concernent tous les équipements et services mis à disposition de tous :

  • Ascenseur,
  • Service de nettoyage et/ou de sécurité,
  • Installation de la fibre optique pour internet,
  • Gardiennage de l’immeuble etc.

Vous avez compris l’idée.

Les charges générales elles, sont plus globales. En effet, elles englobent tout ce qui va toucher à l’immeuble dans son ensemble, exemples :

  • Paiement du syndicat qui gère l’immeuble,
  • Changement de la toiture,
  • Ravalement des façades,
  • Nettoyage de l’ensemble des parties communes etc.

Lors des assemblées générales (une fois par an), les copropriétaires doivent voter un budget pour l’année. Ce budget prévisionnel permet de payer toutes les charges, générales et spéciales. Je ne vais pas rentrer dans le détail de qui doit payer quoi, car cela traite d’aspects comptables que je ne maîtrise pas du tout. Vous trouverez dans cet article, des pistes pour savoir si vous devez ou non vous rendre aux assemblées générales, histoire de rigoler un petit peut ça fait pas de mal 🙂 .

Cependant, ce que vous devez retenir, c’est que le montant des charges que vous allez payer dépend de votre quote-part. De manière générale, une quote-part correspond à la somme que chacun doit payer ou recevoir dans la répartition d’une somme. C’est un peu comme si vous alliez au restaurant avec plusieurs personnes. A moins que vous divisiez la note par le nombre de personnes (ce qui tout à fait possible), chacun est plus ou moins gourmand et aura du coup plus ou moins d’argent à mettre sur la table pour payer la totalité du repas.

Dans l’immobilier c’est exactement le même principe. Au sein d’une même copropriété, si vous avez un parking vous paierez naturellement moins cher que si vous aviez un appartement. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il doit y avoir un gros problème de comptabilité 😯 !

Pour illustrer ces propos, mon parking représente une quote-part de 14 / 10000. Autrement dit, je détiens 0,14 % de l’ensemble de la copropriété et dois donc m’acquitter de ce pourcentage pour l’intégralité des charges. Par exemple, si un ravalement d’un million d’euros est voté, je devrais alors payer : 1400 € (1 000 000 x 0.14 / 100). Bien que cela ne soit pas le calcul exact qui soit réalisé, l’important est d’en comprendre l’idée.

Vous trouverez ci-dessous, mon  appel de charges du deuxième trimestre 2015, pour voir à quoi ça ressemble :

appel-de-charges-de-copropriete

Quoi que vous déteniez dans une copropriété, vous serez obligés de payer les charges générales. De ce fait, admettons qu’un gros chantier de ravalement soit prévu sur l’immeuble, vous serez forcés de donner des sous et ce même si votre parking n’en a pas besoin. C’est une chose qu’il faut accepter. Dites-vous que plus un immeuble est joli et bien entretenu et plus il peut attirer de locataires, donc c’est tout bénef 😉 !

A l’opposé, vous ne paierez pas les charges spéciales qui ne représentent pas une utilité directe pour votre parking. Si une entreprise vient installer la fibre optique dans l’immeuble vous ne paierez rien, car cela n’est d’aucune utilité pour votre parking.

Cependant, si votre parking est situé en sous-sol et qu’il y a un ascenseur vous devrez payer les charges de cet ascenseur, car les copropriétaires et locataires qui garent leur voiture y ont accès. Comme vous pouvez le constater sur l’appel de charges ci-dessus, je paye 14 centimes pour l’ascenseur, 8,14 € pour mon garage et 20,51 € pour les charges générales.

Si avec ces chiffres vous avez toujours peur de passer à l’action cliquez ICI !

Souvent, les charges sont à régler chaque trimestre. Vous vous demander sûrement comment sont réparties les charges de copropriété en cas de vente et comment se passe la régularisation des charges de copropriété lors d’un dépassement de budget. C’est ce que je vais vous présenter dans la prochaine partie.

Et vous, combien payez-vous de charges de copropriété par trimestre ?

charges de copropriété définition, charges de copropriété en cas de vente, charges de copropriété propriétaire, régularisation des charges de copropriété

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire