Quels sont les freins psychologiques vous empêchant d’investir dans l’immobilier ?

Doutes et questions freinant un achat immobilier

Un investissement immobilier n’est pas un élément à prendre à la légère. Pour certaines personnes, cela constitue même une nouvelle étape de la vie, que ce soit pour l’accès à la propriété ou pour un placement d’argent certain.

Comme à chaque grand moment d’une vie, il existe de nombreuses craintes avant de signer réellement l’acte de vente. Ces craintes sont avant tout psychologiques.

Découvrez les 10 solutions efficaces pour vous débarrasser de vos craintes : Cliquez ici !

Selon un récent sondage Ipsos, pour 38 % des intéressés, la peur de s’endetter est plus que présente. La deuxième raison est la crainte de la modification des revenus à court ou moyen terme. En effet, lors de la signature du bien, seule la situation actuelle des futurs propriétaires est alors prise en compte, avec toujours le risque que celle-ci évolue. Mais en général le pouvoir d’achat des ménages a tout de même tendance à augmenter au fil du temps. La troisième raison correspond aux difficultés pour l’obtention du crédit à cause notamment des frais trop élevés.

Pourtant, une grande proportion des sondés voit un achat comme un facteur rassurant pour l’avenir. 83 % des Français pensent qu’il est indispensable de pouvoir accéder à la propriété et que cela est une garantie au moment de la retraite ; un passage qui impose un autre niveau de vie notamment.

Pour beaucoup, l’accès à la propriété a beaucoup évolué au fil des années. Selon 78 %, il semble même plus compliqué d’y parvenir qu’il y a seulement quelques années. La situation économique actuelle du pays joue donc pour beaucoup.

Ce sondage démontre aussi que les non-propriétaires ne le sont pas forcément par convictions mais plutôt par craintes. 78 % d’entre eux ne souhaitent pas le devenir, car ils jugent les prix de l’immobilier trop élevés. A travers cette réponse, ils expriment surtout une crise de confiance dans ce domaine. Pour beaucoup, il n’est donc pas si facile de franchir le pas et d’accéder facilement à la propriété. Pourtant, certains possèdent déjà un bien et l’investissement immobilier constitue alors une nouvelle étape. Ils se posent pas d’autres questions, c’est ce que nous allons évoquer à présent.

Investir dans l’immobilier

Le secteur de l’immobilier est le placement privilégié des investisseurs pour de multiples raisons et notamment en ce qui concerne la fiscalité. Pour la plupart des personnes, un investissement locatif permet de payer moins d’impôt, mais il permet aussi de constituer un patrimoine ou encore de disposer de revenus supplémentaires.

Autant d’arguments qui ne suffisent pas à rassurer les futurs acquéreurs. Beaucoup se heurtent à des freins psychologiques dans l’immobilier, car paradoxalement, la fiscalité est aussi observée comme un obstacle. Selon une enquête réalisée il y a quelques mois par le Crédit Foncier, 37 % des investisseurs ne souhaitent pas se lancer à nouveau à cause des modifications régulières de la fiscalité. Cette dernière reste lourde et les importantes taxes sont redoutées par 35 % des concernés. La réforme du régime de taxation des plus-values immobilières a laissé un goût amer, ainsi que l’annonce de l’encadrement des loyers par la loi Pinel.

Avec tous ces éléments, nous avons montré que les freins psychologiques dans l’immobilier sont nombreux et peuvent se comprendre. Mais, il faut entendre « immobilier » dans son sens large. En effet, il peut s’agir d’une maison ou d’un appartement, mais vous pouvez aussi investir dans l’achat d’une place de parking ou d’un garage. Sans charges importantes et sans frais particuliers, la place de parking est un achat rentable et pose beaucoup moins de soucis à son propriétaire (peu de détériorations, préavis n’excédant pas un mois, loyers non plafonnés…). Il est aussi l’un des investissements les plus rentables du marché : 6 à 9 % par an en moyenne contre 3 à 4 % pour un appartement classique).

Pour se faire une idée du profil type, l’âge moyen de l’investisseur en immobilier est de 46 ans environ avec un salaire médian moyen de 65 680 €. Au niveau du secteur géographique, ils sont majoritairement situés en Île-de-France (15 % des sondés), mais aussi dans le Sud-Ouest (11 %) ou dans le Rhône (7 %).

A chacun ensuite de trouver l’investissement correspondant à ses besoins, en prenant compte bien entendu de sa période de vie et de ses différentes craintes.

Qu’est-ce qui vous empêche de passer à l’action ?

freins psychologiques dans l'immobilier

Une réponse à Quels sont les freins psychologiques vous empêchant d’investir dans l’immobilier ?

  1. bebecool 17 juin 2015 à 18:44 #

    cette formation à l’air vraiment très intéressante à lire, en effet, je m’intéresse à l’investissement immobilier comme beaucoup de lecteurs de ce blog et j’ai moi aussi des freins psychologiques qui m’empêche parfois de passer à l’action et du coup je rate une bonne affaire ..mais ça on ne le sait qu’après, une fois que la bonne affaire nous est passé sous le nez. Le parking peut être un premier investissement intéressant pour quelqu’un qui souhaite se lancer dans un premier achat car c’est moins traumatisant qu’un appartement.

Laisser un commentaire