Prêt perso ou prêt immobilier pour un parking (partie 2/2) ?

Avoir deux investissements en parallèle lorsque l’on débute n’est pas facile, surtout lorsque l’on ne dispose pas d’un apport suffisant. Je vais vous dévoiler dans cet article comment gérer cette situation.

Prendre rendez-vous avec plusieurs banques

J’ai actuellement deux projets en cours de traitement chez le notaire. Le formulaire d’état civil a été envoyé et je devrais être contacté dans très peu de temps.

Afin de ne pas me retrouver bloqué financièrement, j’ai contacté plusieurs banques, à vrai dire trois (la société générale, LCL et la banque postale). Sachez que la banque postale à l’avantage de proposer des crédits immobiliers très intéressants.

Vous avez peur de contracter un crédit, cliquez ICI !

La banque postale m’a proposée un financement sur 10 ans avec des mensualités de 94 € pour le parking à 9500 € et un financement de 15 ans avec des mensualités de 106 € pour le parking à 15000 €. En revanche, en terme de garanties elle me demande 2400 € pour le premier et 2600 € pour le deuxième, soit un total de 5000 € rien que pour pouvoir financer. C’est en rendez-vous que j’ai eu par téléphone avec un conseiller dédié. J’ai essayé de négocier, mais cela n’a pas été possible.

Concernant, la société générale, je me suis rendu dans une autre agence que la mienne afin de ne pas tomber sur ma conseillère qui m’a d’ailleurs très mal conseillé ^^. La banquière m’a vanté les avantages du crédit perso (pas de garantie, frais de dossiers allégés, très rapide à mettre en place, pas de pénalité de remboursements). De plus, il y a des offres avec des taux très intéressants en ce moment, en-dessous des 3%. Suites aux diverses simulations, la banquière m’a dit qu’il n’y aurait pas de soucis à financer ces deux nouveaux parkings.

Chez LCL, même débat, on m’a vendu du crédit perso pour un parking. Cependant, nous sommes partis sur une simulation pour un crédit immobilier. A la fin du rendez-vous, le banquier m’a dit aussi qu’il ne voyait pas de soucis pour ces deux financements. Le seul point bloquant concerne les garanties qu’on me demande, c’est-à-dire les frais de notaire.

L’objectif de ces prises de contact chez ces trois banques était de me rassurer au niveau de mon taux d’endettement. La chose positive c’est qu’il n’y a pas de problème à ce niveau là. En revanche, ce qui est assez bloquant ce sont les garanties à apporter. D’ailleurs, je vous mets au défi de trouver un financement pour un seul parking sans que la banque vous demande les frais de notaire en garantie 😉 .

Rentabilité locative

Quelles sont les vraies solutions pour investir dans un parking lorsque l’on manque d’apport ?

Si jamais vous avez deux investissements en parallèle, comme c’est mon cas actuellement et que vous n’avez pas assez d’apport, ça complique la situation. Je vais vous présenter dans cette section quelles sont les solutions que j’ai en tête pour venir à bout de ces deux investissements en parallèle.

Solution 1 : partir sur deux prêts perso, voire un seul

Si vous avez vraiment 0 € d’apport, vous pouvez partir sur deux prêts perso pour acheter vos places de parking. Je vous conseille d’ailleurs de partir sur un seul prêt perso qui pourra englober les deux investissements (frais de notaire compris). Comme ça, vous ne dupliquerez pas les frais de dossier par exemple (bien que ça puisse se négocier).

Partez sur un seul crédit, si et seulement si vous avez déjà les promesses de vente et que vous êtes certain d’acheter. Attention, c’est vraiment la pire solution en terme de taux d’endettement. Maintenant, si ceux sont de petits montants, comme c’est mon cas (9500 + 15000 + environ 5000 € de frais de notaire au total) ça passe. Encore que ici on frôle tout de même les 30000 € ce qui n’est pas très raisonnable. Je vous conseille cette solution si vraiment vous n’avez pas d’apport et que vous comptez rembourser rapidement par anticipation votre crédit.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’il est possible de contracter un seul crédit pour deux investissements immobilier différents avec du prêt perso. Ceci est impossible si vous partez sur du crédit immobilier, car un crédit immobilier est affecté à un seul bien immobilier. Et oui, il est possible d’acheter un parking avec du prêt perso, je confirme 😉 !

Ce qui est chiant avec le prêt perso c’est qu’il est impossible de faire des crédits de plus de 7 ans. Autrement dit, ça fait des grosses mensualités et qui dit grosses mensualités dit taux d’endettement qui explose et qui limite donc les investissements futurs. Je ne vais pas retenir cette solution.

Vous avez peur de contracter un crédit, cliquez ICI !

Solution 2 : partir sur un prêt perso et un prêt immobilier

Il est tout à fait possible de partir sur les deux types de prêt. Ce cas peut se présenter si vous disposez seulement des frais de notaire pour un seul parking. Je vous conseille alors de partir sur du crédit immobilier pour le parking le moins cher (afin de limiter la casse sur le taux d’endettement) et d’utiliser votre apport pour payer les frais de notaire du parking le plus cher et partir sur du prêt immobilier. C’est typiquement une solution que j’envisage.

Solution 2 bis : partir sur deux prêts immobilier

Bien que vous ayez seulement l’apport pour un seul parking, vous pouvez très bien financer les deux parking avec deux crédits immobilier. Comment ? Tout simplement en demandant à un des deux vendeurs de vous avancer les frais de notaire. Ça serait la solution idéale dans mon cas et je vais tenter ma chance.

Solution 3 :  essayer de ne pas acheter à l’unité

Aujourd’hui je rachète à l’unité car j’ai trouvé de bonnes opportunités. Et entre avoir un seul parking ou bien 4, je préfère en avoir 4. Pourquoi 4, car le vendeur de celui à 15000 € préfère en vendre un puis un autre afin de ne pas payer de plus-value, c’est un arrangement entre lui et moi.

Solution 4 :  emprunter à des proches

C’est de loin la solution la plus « simple », mais celle également que je ne peux pas envisager. On sait tous que les problèmes de famille sont assez souvent liés à l’argent, et même si je suis certain de rembourser, je préfère ne pas m’embarquer là-dedans.

Solution 5 :  acheter quand on a de l’apport

C’est LA solution. Si vous ne voulez pas vous retrouver dans une situation « délicate » commencez vos recherches de parking si et seulement si vous pouvez couvrir a minima les frais de notaire.

Vous avez peur de contracter un crédit, cliquez ICI !

prêt immobilier parking, prêt perso parking

2 réponses à Prêt perso ou prêt immobilier pour un parking (partie 2/2) ?

  1. Audric 4 janvier 2016 à 11:28 #

    Bonjour,

    J’ai particulièrement apprécié cet article, en effet, il est parfois bien de montrer les difficultés que l’on rencontre pour un investissement locatif.

    Je confirme que le prêt perso est très intéressant, pour mon cas, je l’ai utilisé pour les travaux.
    Alors oui la durée du prêt est plus courte, ce qui, dans le cadre d’un investissement pourrait être pénalisant, mais je me suis arrangé avec la banque, et au final c’est du gagnant/gagnant.

    Merci pour ce partage d’informations.

    Audric

  2. Nicolas 10 janvier 2016 à 19:07 #

    Bonjour Audric,

    Dans ton cas c’est vrai que le prêt perso est intéressant. Après ça dépend du montant. Dans mon cas, si je pars sur sur prêt perso pour financer mon deuxième parking je suis perdant (même s’il n’y a pas de frais de dossiers, d’assurance, de garantie et de pénalités de remboursement).

    Quoiqu’il en soit, le prêt perso reste intéressant si c’est pour financer un investissement. Si c’est pour acheter une télé 3D ça l’est beaucoup moins ^^.

    A bientôt !