Prêt perso ou prêt immobilier pour un parking (partie 1/2) ?

J’écris cet article car je suis confronté à une situation légèrement délicate en ce moment. Vous allez voir qu’investir dans un parking n’est pas toujours « simple » surtout lorsqu’il s’agit de petits montants. Et oui, même pour obtenir des petits crédits c’est parfois délicat.

Bien exposer son projet à la banque

Il m’est arrivé une histoire pas croyable avec ma banquière et je tenais vraiment à vous la partager car cela va vous apprendre à ne pas abandonner et à persévérer.

Actuellement, je suis sur deux projets d’investissements en parallèle. Il s’agit de deux parkings situés à quelques kilomètres l’un de l’autre. Je sais, j’ai dit dans un précédent article qu’à partir de maintenant je n’investirai que dans un lot, mais j’ai saisi une opportunité qui me permettra d’avoir 4 parkings à mon actif d’ici le début de l’année prochaine.

Vous avez peur de contracter un crédit, cliquez ICI !

Pour savoir ce qu’il était possible de faire au niveau du financement, j’ai envoyé un e-mail à ma conseillère en amont pour lui présenter le projet, voyez plutôt :

Bonjour,

J’ai réussi à obtenir vos disponibilités pour la semaine prochaine, cependant se sont des créneaux sur lesquels je ne peux pas me libérer. C’est pourquoi je vous fais part de ces informations par e-mail.

J’ai deux nouveaux projets immobiliers en investissement locatif.

Le premier concerne l’achat d’une place de parking (non boxée) :

– Prix F.A.I : 9500 €,
– Frais de notaire estimés : 1938 € (j’aurai l’apport nécessaire),
– Prix total : 11438 €,
– Loyer : 90 € par mois, soit 1080 € à l’année,
– Rentabilité brute : 9,4 %,
– Charges de copropriété : 10 € par mois,
– Taxe foncière : 70 € à l’année.

Les procédures avec le notaire sont déjà engagées et je devrais signer le compromis de vente fin novembre ou décembre.

Comme vous le savez, j’ai déjà un investissement en court dont il reste environ 9000 € à rembourser

Le deuxième projet concerne l’achat d’une place de parking (non boxée) :

– Prix net vendeur (vendeur ne passe pas par agence) : 14000 €,
– Frais de notaire estimés : 2289 €,
– Prix total : 16289 €,
– Loyer : 90 € par mois, soit 1080 € à l’année,
– Rentabilité brute : 6,6 %,
– Charges de copropriété : 8 € par mois,
– Taxe foncière : 70 € à l’année.

La rentabilité est moins intéressante, mais il y a toujours eu des locataires depuis la fin des années 90 (quittances à l’appui). Ce qui permet de sécuriser au maximum cet investissement car les rentrées sont assurées.

C’est un projet que j’ai vraiment en parallèle et je ne sais pas trop ce qu’il est possible de faire niveau financement ? Sur celui-ci aucune démarche n’a été effectuée auprès du notaire. Cependant, c’est un gros investisseur qui vend, tout le côté administratif est déjà prêt de son côté, ça peut donc aller assez vite.

Je vous remercie pour le temps consacré à lire cet e-mail ainsi que pour vos retours.

Très bonne journée à vous.

Bien Cordialement,

Rentabilité locative

Ma banquière m’a rappelé une semaine plus tard en m’expédiant par téléphone un non catégorique sur le fait de partir sur du crédit immobilier. Elle m’a dit texto :

Pour des parkings on ne fait pas de crédit immobilier, seulement du prêt perso.

La conversation a duré 2 minutes et elle ne m’a pas donné plus d’explications.

Je peux vous assurer que cette conversation m’a légèrement énervé, car le premier investissement pour le même montant je l’avais fait avec elle… Ce qu’il faut retenir de cela, c’est qu’elle a voulu me vendre un crédit 3 fois plus cher qu’un crédit immobilier rien de plus.

Contactez des courtiers et plusieurs banques quand vous doutez

Non convaincu par ce que m’a dit cette conseillère, j’ai pris la liste de tous les courtiers aux alentours. Je savais pertinemment que je ne pouvais pas passer par un courtier pour m’aider, car les montants étaient trop faibles, mais j’avais envie d’avoir leur avis. J’ai contacté trois courtiers seulement, car j’ai discuté un bon quart d’heure avec le troisième qui a su répondre à toutes mes questions.

Il m’a dit que ce que m’avait dit ma conseillère était une absurdité, un gros mensonge et qu’elle n’avait juste pas eu envie de se fouler. Il m’a conseillé d’appeler plusieurs banques (notamment la banque postale) ainsi que de contacter une autre agence société générale.

Vous avez peur de contracter un crédit, cliquez ICI !

Je me suis empressé de contacter une autre agence société générale pour demander s’il était possible de passer par un crédit immobilier sur ces petits montants. La personne au téléphone s’est renseignée auprès du directeur de l’agence et vous savez ce qu’elle m’a répondu :

Monsieur c’est tout à fait possible de partir sur du crédit immobilier.

Ce qu’il faut que vous reteniez ici, c’est qu’il ne faut pas vous arrêter à un seul refus. En revanche, si vous contactez une centaine de banques et de courtiers différents et qu’ils vous disent tous que ce n’est pas possible, c’est qu’ils ont sûrement raison. En revanche, quand un seul banquier vous dit non, allez voir ailleurs.

Dans la deuxième partie de cet article, je vous exposerais clairement comment je compte faire. Vous verrez que le choix prêt perso ou prêt immobilier sur les petits montants n’est pas toujours très évident.

prêt immobilier parking, prêt perso parking

Les commentaires sont clos.