7 attitudes à avoir avant de lancer son business (partie 2/3)

Attitude 3 : ne pas avoir peur de mettre sa famille en danger

Cette attitude là est extrêmement importante. En effet, elle rejoint l’attitude 2 définie dans cet article.

Beaucoup de gens ont de gros blocages à cause de cela, pour se lancer dans l’investissement immobilier. C’est tout à fait normal d’avoir peur de mettre sa famille ou bien son entourage en danger, c’est humain, surtout si vous avez des enfants. Cependant, si vous pensez de cette manière, c’est que vous n’êtes pas encore convaincu de la puissance de l’immobilier.

J’ai une question à vous poser : selon vous, est-il plus dangereux de rester à travailler en tant qu’employé, gagner un SMIC (le plus souvent) et toucher une retraite de misère ou bien de vous lancer MAINTENANT dans l’immobilier pour en vivre confortablement dans quelques années ?

Oui l’immobilier ça peut être dangereux, oui ça fait peur, oui votre locataire peut ne pas payer ses loyers, oui vous pouvez perdre de l’argent. Mais si vous vous formez correctement, ses risques peuvent être diminués considérablement.

A mon sens, être salarié c’est encore plus risqué. Vous pouvez perdre votre travail du jour au lendemain et avoir énormément de mal à en retrouver un. Vous n’avez pas le contrôle sur votre travail. Même si vous êtes excellent, vous pouvez vous retrouver à la porte sans le voir venir.

Avec l’immobilier, vous avez le contrôle, c’est VOTRE business et tout ce qui arrive est la conséquence de VOS PROPRES CHOIX. Si vous ne contrôlez pas vos revenus, vous ne contrôlez pas votre plan financier et si vous ne contrôlez pas votre plan financier vous ne contrôlez pas votre liberté.

J’ai l’exemple d’un ancien collègue qui souhaite se lancer dans l’immobilier mais qui a ce type de blocage : la peur de mettre se famille en danger. Il a un apport de 150 000€, il a deux filles, un travail très bien payé, mais rien n’y fait, il est bloqué. Aussi, la meilleure excuse que les gens ont pour ne pas s’enrichir c’est : je n’ai pas le temps.

Que feriez-vous avec cette somme ? Vous la laisseriez sur votre livret A pour perdre de l’argent chaque jour ? Si votre réponse est : je l’investirai dans l’immobilier, alors félicitations car vous êtes sur la bonne voie !

Une phrase très importante que vous devez retenir c’est que les pauvres placent leur argent sur des comptes épargnes pour devenir « riches » dans des dizaines d’années, alors que les riches eux vivent des revenus qu’ils touchent grâce à l’argent qui est déjà placé.

Il faut juste savoir quel camp vous choisissez.

Attitude 4 : travailler plus efficacement que les employés

Cette attitude là est excellente ! Vous êtes trop nombreux à vous dire que les riches ont de la chance, qu’ils ont fait les choses au bon moment etc. Seulement, ce que beaucoup ne comprennent pas c’est que premièrement les riches travaillent énormément (en tout cas au début) et deuxièmement ils travaillent beaucoup plus efficacement et intelligemment que les employés. En général, le processus crée l’événement que les autres voient comme de la chance.

A ce propos, j’ai un très bon exemple d’un directeur d’hôtel pas loin de là ou j’habite qui se vante de gagner 5000€ euros par mois. Seulement, il travaille environ 15 heures par jour, le week-end ainsi que les jours fériés. Je suis certain qu’en faisant les calculs, ce directeur gagne moins chaque heure que la femme de ménage. C’est ça qu’il faut regarder, votre taux horaire.

L’idée c’est d’être efficace dans ce que vous faites et de travailler de moins en moins tout en gagnant plus. Cela peut paraître invraisemblable, mais c’est possible.

J’ai commencé il y a un an et j’ai maintenant officiellement 3 actifs qui me rapportent de l’argent chaque mois. Aimeriez-vous toucher près de 300€ par mois sans rien faire ? Je pense que la réponse est OUI. Ce n’est pas énorme, mais ce n’est que le début. Sachez que l’argent achète du temps libre et le temps est la ressource la plus précieuse derrière la santé.

immobilier, peur de mettre sa famille en danger, travailler plus efficacement

Les commentaires sont clos.