7 attitudes à avoir avant de lancer son business (partie 1/3)

Attitude 1 : ne pas avoir peur d’échouer

L’échec fait peur à beaucoup de monde, tellement qu’on essaye très souvent de le mettre un peu de côté voire même de ne pas en parler du tout. Pourtant, il participe pleinement à bon nombre de succès et cela dans tous les domaines. Pensez-vous que les sportifs de haut niveau ou bien les plus grands chef d’entreprise n’aient jamais connu l’échec ?

Savez-vous par exemple que Thomas Edison l’inventeur de l’ampoule électrique a « échoué » près de 2000 fois avant de voir la lumière scintiller ? Il a même répondu à un journaliste « Je n’ai jamais échoué, j’ai inventé l’ampoule électrique et il m’a fallu franchir 2000 étapes pour cela ».

Il y a une citation de Bruce Lee qui illustre très bien cela et qui dit :

« Ne crains pas l’échec. Ce n’est pas l’échec, mais le manque d’ambition qui est un crime. Avec des objectifs élevés, l’échec peut être glorieux. »

Dans l’investissement immobilier, c’est exactement la même chose. Ne croyez pas que ceux qui possèdent un patrimoine immobilier conséquent n’ont pas déjà échoué bien au contraire.

Cela me rappelle ma première négociation sur le mon premier bien immobilier où j’ai échoué deux fois pour négocier les honoraires de l’agence. Je ne m’attendais pas à échouer, mais j’étais tout de même venu avec plusieurs stratégies et j’ai fini par obtenir près de 40 % de rabais.

Je pense aussi particulièrement à une négociation sur 4 places de parking que j’ai totalement foiré. Cet échec m’a appris à prendre du recul et à me poser les bonnes questions. Je me suis demandé pourquoi j’avais échoué, j’ai trouvé des réponses qui me permettront de faire mieux la prochaine fois. Que cela soit dans l’immobilier ou dans un autre domaine tout est une question d’apprentissage et d’amélioration.

Bien entendu personne ne souhaite échouer, à moins d’être sadique. Cependant, il faut vous préparer un jour à pouvoir tout perdre, pour être en mesure de vous relever par la suite.

Si vous avez la boule au ventre rien qu’en y pensant, je ne vous conseille pas de vous lancer dans l’immobilier. Vous devez d’abord cerner le « pourquoi » vous avez peur d’échouer afin d’être prêt à vous lancer et à supporter un éventuel échec à l’avenir.

Pour faire face à l’échec, j’ai une phrase qui fonctionne plutôt bien, demandez-vous : « Qu’est-ce qu’il peut m’arriver de pire en faisant cela ? ». Si la réponse est « mourir » effectivement il va falloir réfléchir avant d’y aller 🙂 . Maintenant, dans l’investissement immobilier j’ai du mal à trouver des exemples d’actions qui peuvent vous conduire à la mort. Sur ce qu’attendez-vous pour agir ^^?

Attitude 2 : ne pas écouter les personnes négatives

Pour vous lancer dans l’investissement immobilier, il va falloir apprendre à ne pas écouter certaines personnes autour de vous. En effet, que cela soit vos proches, vos amis ou même vos collègues vous pouvez être tenté de les écouter, ce qui peut à terme provoquer de gros blocages pour passer à l’action.

Parfois, cela part de bonnes intentions, vous protéger par exemple car vos proches ont peur de vos projets (souvent parce qu’il n’ont jamais entrepris eux-même de telles actions). Vous pouvez alors écouter, prendre ce qu’il y a de bon et les rassurer.

En revanche, parfois des jaloux peuvent essayer de vous mettre des bâtons dans les roues. En effet, ces gens font cela un peu inconsciemment car ils vous voient réussir, essayent de vous rabaisser, ceci afin de vous mettre au même niveau qu’eux.

La plupart du temps c’est tout simplement parce qu’ils n’ont pas le courage de faire ce que vous faites. Ce comportement est assez répandu et peu s’avérer très efficace si vous ne savez pas comment réagir face à ces personnes négatives dites aussi « toxiques ».

Cependant, j’ai une stratégie imparable pour vous aider à y faire face : ne vous justifiez pas ! Se justifier revient à se sentir jugé pour quelque chose. Aussi, plus vous vous justifierez et plus ces personnes pourront se servir de ce que vous dites pour vous enfoncer encore plus. L’idée est de répondre le plus simplement possible.

Prenez cet exemple de discussion entre une personne toxique et un investisseur :

Personne toxique : « Tu n’as pas peur d’investir dans l’immobilier ? Si ça serait si simple que cela, tout le monde le ferait ! « 

Investisseur : « Non je n’ai pas peur d’investir, je suis certain que je vais y arriver j’ai pensé à tout. Je n’ai pas dit que ça serait simple et si tout le monde ne le fait pas c’est que les gens n’ont pas assez de courage ! »

Personne toxique : « Tu as peut être pensé à tout, mais tu feras comment quand ton locataire ne payera pas son loyer ? Je ne pense pas que c’est une question de courage. C’est juste qu’il y a trop peu d’investisseurs qui arrivent à gagner de l’argent dans l’immobilier, surtout dans les grandes villes et ce n’est pas motivant ! »

Investisseur : « Le locataire payera car je l’aurais bien sélectionné en amont et il y a des assurances pour couvrir tout cela. Il y a investisseur et investisseur. Beaucoup ont déjà pas mal d’argent, achètent n’importe quoi juste parce qu’ils le peuvent. De plus, dans les grandes villes il est tout à fait possible de réaliser de bonnes affaires en mettant en place les bonnes stratégies. » etc. etc.


Maintenant, imaginez le même dialogue, mais sans justifications :

Personne toxique : « Tu n’as pas peur d’investir dans l’immobilier ? Si ça serait si simple que cela, tout le monde le ferait ! « 

Investisseur : « Non je n’ai pas peur. Tu as raison, si ça serait si simple tout le monde ferait pareil. »

Fin de la discussion ^^.

Dans le premier exemple de discussion, l’investisseur est limite provocateur « j’ai pensé à tout », « les gens n’ont pas assez de courage ». Autrement dit, il cherche à se justifier et à provoquer une réaction du côté de la personne toxique. Ce genre de discussion est sans fin et peut s’avérer épuisante. Ne dépensez pas votre énergie là-dedans, mais dans votre business !

Dans le deuxième exemple, l’investisseur répond simplement à la question posée et revient toujours à quelque chose de tangible. Il est conscient que l’investissement immobilier c’est compliqué, mais il sait au fond de lui que cela ne va pas l’empêcher d’agir. Vous voyez comment c’est terriblement efficace ?

En synthèse, contentez-vous de répondre simplement à la question posée sans vous justifier et ramenez toujours ce type d’interlocuteur devant sa propre réalité.

investissement immobilier, personnes négatives, peur d'échouer

Les commentaires sont clos.